Marketing Mix dans la restauration - Les 4 P

Comment définir sa stratégie de marketing mix dans la restauration ? iKentoo, le spécialiste de la caisse enregistreuse sur iPad, vous présente les 4P du marketing mix dans la restauration.

 

Le marketing mix est une approche bien connue en marketing. Elle s’inscrit dans les analyses et conceptions de stratégies faites avant l’ouverture de votre restaurant car elle vous permettra de guider toutes vos actions marketing par la suite. Avant de se lancer dans l’élaboration de la stratégie de marketing mix, il est conseillé de commencer par une analyse SWOT. Que ce soit dans la restauration, le luxe, l’automobile ou autre, le marketing mix a pour but d’élaborer une stratégie marketing sur la base de 4 éléments propres à l’organisation. L’approche classique est celle des 4P, soit le prix (Price en anglais), le produit (Product en anglais), la distribution (Place en anglais) et la communication (Promotion en anglais), vous permettra de définir votre stratégie. Voici comment l’appliquer à votre restaurant.

Marketing Mix iKentoo.jpg

 

1. Le prix

On considère ici la politique de prix de votre restaurant. Pour décider de votre politique de prix, il faudra évidemment considérer le prix de revient de vos articles, le comportement de vos client-e-s (ce qu’ils/elles sont prêt-e-s à dépenser dans votre établissement) et les prix pratiqués par la concurrence. Si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter une structure de prix variable en fonction de la demande ou des horaires (Yield Management/tarification flexible ou modèle happy hours), ainsi que des rabais ou offres pour fidéliser votre clientèle.

 

2. Le produit

Ici, nous nous intéressons aux détails de votre offre (mets, boissons, snacks…). La présentation, l’emballage (si vous proposerez une offre à l’emporter), le mode de livraison (vélo, voiture), la rotation de votre offre (menus du jour, nombre de changements de carte annuels), la qualité et quantité des ingrédients participeront tous à votre politique de produit. Ces réflexions autour de votre offre vous permettront de définir votre politique de produit, soit ce que vous offrez, sous quelle forme vous le proposez, et comment vous vous réapprovisionnez.  

 

3. La distribution

Pour la politique de distribution, on s’intéresse à où vous proposerez vos produits et comment vous les stockerez. Seront-ils disponibles uniquement dans votre établissement, pourra-t-on les déguster ailleurs, par exemple vendus à l’emporter dans un autre commerce, seront-ils cuisinés ou préparés sur place, à l’avance ou à la minute ? Privilégierez-vous l’achat en grande quantité et le stockage, ou les livraisons journalières par les producteurs ? Si vous dirigez plusieurs établissements, votre offre variera-t-elle en fonction de la région, soit d’un établissement à l’autre ? Évidemment, si vous prévoyez de faire de la livraison à domicile ou de la vente à l’emporter, n’oubliez pas d’inclure dans votre réflexion quant à la politique de distribution.

 

4. La communication

Votre politique de communication inclura tous les outils, canaux, audiences, contenus et budgets que vous prévoyez utiliser. Ainsi donc, pensez à qui vous parler, comment toucher ces personnes, les sujets dont vous parlerez et combien vous êtes prêt-e à investir pour ce faire ? En vous posant toutes ces questions, vous définirez votre politique de communication, soit : ce que vous communiquez, comment vous le communiquez, à qui, dans quel but et quand.  N’oubliez pas : vous communiquez avec vos client-e-s mais également vos collaborateurs-trices. Il faut que les contenus des deux communications soient cohérentes.

 

5. Le mix

Maintenant que vous avez défini vos politiques, vous pouvez élaborer votre mix. Voici un exemple :

  • Prix : légèrement plus cher que la concurrence, happy hours de 16-19h du lundi au vendredi.

  • Produit : bistronomique, produits de la région, petite carte, rotation mensuelle.

  • Distribution : sur place, réapprovisionnement journalier par livraison, achat chez les producteurs-trices, préparation quotidienne.

  • Communication : réseaux sociaux, min. 5 posts par semaine : annonce des nouvelles cartes, photos mets, nouveautés internes, événements. Flyers aux sociétés avoisinantes, avant l’ouverture, rappel tous les deux mois : offre de midi. Budget mensuel 300.-.

À cela vous pouvez ajouter la clientèle : > 30 ans, revenu légèrement supérieur à la moyenne, épicurien, attentif à la provenance et qualité des produits, sensible à la culture locale.

Avec ces informations stratégiques, vous pouvez maintenant imaginer votre marketing futur, et comment améliorer, si nécessaire, vos actions marketing actuelles.

 

iKentoo, un prix attractif pour la caisse iPad la plus avancée d’Europe

iKentoo est un leader des caisses enregistreuses sur iPad haute performance pour la restauration – c’est-à-dire une solution adaptée même aux besoins plus complexes du monde de l’hôtellerie-restauration.  

En France, nous comptons comme clients un nombre de groupes de restauration comme le Big Mamma Group (East Mamma, Ober Mamma) et les franchises Alto Café et Yogurt Factory, ou encore le Hard Rock Cafe Lyon. En Suisse, iKentoo équipe les 90+ points de vente de la boulangerie Pouly, le groupe Les Brasseurs, ainsi que les groupes Holy Cow (plusieurs enseignes de nourriture « fast-casual ») et Swiss Medical Networks (des cliniques médicales privées).

Grâce à la fiabilité et la modularité de nos solutions, ainsi que leur prix attractif, nous avons aujourd’hui plus de 3000 clients à travers le monde, allant du food-truck indépendant, à la restauration à table, à la chaîne franchisée, et bien plus encore.